© 2017 Site créé par un membre de la Troupe des Tréteaux Lyriques

  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon

L'EQUIPE DE LA GRANDE DUCHESSE DE GEROLSTEIN

Adrien Jourdain : Mise en scène

Adrien Jourdain découvre et tombe amoureux du théâtre à sept ans. Pendant 15 ans, il participera à de nombreux spectacles amateurs. Le dernier en date: Le Lion en Hiver de James Goldman est sélectionné parmi les trois meilleurs spectacles d’île de France lors du Masque d’Or 2011. Parallèlement, Adrien suit des études de cinéma à l’Eicar.  Il recevra le prix du Meilleur court-métrage de fin d’études des mains de Dominique Pinon.  Son dernier court-métrage rallie ses deux passions : il est adapté d’un dialogue théâtral de Xavier Durringer.

Après deux ans passés à assister les réalisateurs de la chaîne de télévision Public Sénat, Adrien revient à ses premiers amours et commence l'assistanat mise en scène sur des Opéras. En six ans, il participe au montage de plusieurs spectacles avec différentes compagnies. Son histoire avec l'Opéra commence avec La Créole d'Offenbach monté par la compagnie des Tréteaux Lyriques.

Il travaille ensuite avec la compagnie Opéra Côté Choeur, ensemble ils montent Carmen de Bizet, Le Barbier de Séville de Rossini, La Traviata de Verdi et de nombreux autres Opéra. Il suivra les tournées des ces spectacles qui se joueront dans lieux variés tels que l'espace Cardin à Paris, le Pin Galant à Mérignac, le Beffroi de Montrouge et bien d'autre.

N'oubliant pas son envie de cinéma, Adrien est engagé comme assistant réalisateur sur des long-métrages tel que Cessez le feu d'Emmanuel Courcol avec Romain Duris ou Alice de Joséphine Mackerras.

La Grande Duchesse de Gerolstein d'Offenbach sera sa première mise en scène.

Joseph Laurent : Chorégraphe

Joseph LAURENT se forme comme comédien sous la direction de Jacques MORNAS, Olivier BELMONDO ou encore Elisabeth COMMELIN. Il se tourne ensuite vers la danse (classique et jazz) et le chant (baryton basse) afin de naviguer entre théâtre et comédie musicale. Il se forme également en claquettes américaines chez Victor CUNO. 

 

De 2009 à 2011, il joue dans « Les Bas-fonds » de Gorki, « La Villégiature » de Goldoni, « Histoire du tigre » de Dario Fo avec la compagnie TEMPORALIA. Il danse ensuite pour Laurence FANON dans l’opéra « Aida » de Verdi au Stade de France, puis au Théâtre du Châtelet lors d’un concert de l’Orchestre Pasdeloup.

 

En 2011, il fonde avec le chef d'orchestre-metteur en scène Samuel Sené l'association MUSIDRAMA. Structure transversale et pluridisciplinaire, le MUSI de la musique mêlé au DRAMA du théâtre, regroupant des entités travaillant en synergie (productions de spectacle, formations professionnelles, événementiels et orchestre).

 

En 2013, Joseph intègre la Compagnie ECLA THÉÂTRE et interprète le rôle de Baloo dans le spectacle « Le Livre de la Jungle » au Théâtre Antoine ainsi qu’à la Comédie Française.

 

En parallèle, Joseph se consacre avec passion à l’enseignement des arts du spectacle depuis plus de 5 ans. Il est actuellement professeur de comédie musicale au Centre de Danse du Marais à Paris.

 

Dernièrement, Joseph a interprété le rôle de Petermann dans « Monsieur Choufleri » d’Offenbach et celui du serveur-danseur dans « Le passage des Princes », tous deux mis en scène par Jean-Paul BOURON au Théâtre Le Ranelagh. Il décroche également cette année le rôle de Jupiter dans « Orphée Aux Enfers » d’Offenbach sur une mise en scène de Geneviève BRETT et une direction musicale de Laurent GOOSSAERT.

 

Actuellement, Joseph fait partie de l'ensemble de la comédie musicale EVITA d'Andrew Lloyd WEBER et de Tim RICE mis en scène par Jack COOPER et Daniel HANSSENS à Bruxelles sous la direction musicale de Pascal CHARPENTIER.

 

Laurent GOOSSAERT : Chef d'orchestre

Laurent est un chef d’orchestre français formé dans la classe de Nicolas Brochot ; les nombreuses productions symphoniques et lyriques qu’il est invité à diriger le mènent notamment à la tête de l'Orchestre National de Chambre du Luxembourg, l'Orchestre National du Théâtre de l'Opéra de Iochkar-Ola en Russie, L’Orchestre des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris, l'Orchestre Symphonique de Séville, l'ensemble Sine Qua Non, l’Orchestre Lamoureux, l'Orchestre Symphonique de Kinshasa (République démocratique du Congo), l’Orchestre de la Région Réunion, L’Orchestre Colonne, l'Opéra de Marseille…

Chef d’orchestre aux projets les plus éclectiques, il collabore aussi bien avec David Kadouch, Henri Demarquette, Franck Braley, Benoit Fromanger ou Michaël Levinas qu’avec David Krakauer, Dhafer Youssef, Richard Galliano, mais aussi Francis Perrin ou Jane Birkin, ou encore des ensembles comme la Maîtrise de Paris, le Sirba Octet, le Chœur Régional Vittoria d’Ile de France, notamment aux côtés de l’Orchestre Lamoureux.

 

Cet éclectisme se reflète cette saison encore puisqu’il effectue une escale à Vannes (musique russe) en rentrant de la création pour l’Hémisphère Sud de la Symphonie Australe de Julien Gauthier au Théâtre de St Gilles à La Réunion, avant d’entrer pour un mois au Théâtre du Gymnase à Paris pour La Grande Duchesse de Gérolstein de Jacques Offenbach avec la compagnie Les Tréteaux lyriques, puis partir pour la session de concerts inaugurale de l’Ensemble Instrumental d’Agen (musique espagnole) avant de s’envoler en mission de formation à Pointe à Pitre (Guadeloupe), puis retrouver Paris et la salle Wagram pour un programme Mozart, Schubert et Éric Tanguy avec l’orchestre Colonne.

 

Il est aujourd’hui chargé de cours au Pôle Supérieur de Paris Boulogne-Billancourt ; il enseigne la direction d’orchestre auprès de Nicolas Brochot au CRD d’Évry (91) et en collaboration avec Alexandre Bloch au CRR de Lille (59).

 

Laurent Goossaert dirige l’orchestre DEMOS 92.

Il est chef associé et conseiller artistique de l’Orchestre de la Région Réunion (974).